Linklaters intervient en tant que conseiller dans un projet de pont sur le fleuve Congo (550 millions USD)

 

La Banque africaine de développement et Africa50 ont conclu un accord avec la République démocratique du Congo et la République du Congo en vue de développer et de financer le tout premier projet de pont ferroviaire et routier reliant les capitales Kinshasa et Brazzaville.

Ce projet historique fait partie intégrante du plan d'action prioritaire « Programme pour le développement des infrastructures en Afrique » (PIDA) et prévoit la construction d'un pont à péage long de 1,575 kilomètre sur le fleuve Congo, comprenant une voie ferrée simple, une route à deux voies, des trottoirs et des postes-frontières à chaque extrémité. Le pont reliera les infrastructures routières existantes dans les deux pays et devrait coûter quelque 550 millions USD.

Il permettra ainsi d'améliorer les réseaux de transport entre Kinshasa et Brazzaville, les deux capitales les plus proches au monde, qui sont pour l'heure uniquement reliées par ferry. Une fois la construction achevée, le trafic annuel devrait passer d'environ 750.000 personnes et 340.000 tonnes de marchandises à plus de 3 millions de personnes et 2 millions de tonnes de marchandises d'ici 2025.

En vertu des termes de l'accord-cadre, les deux gouvernements ont mandaté Africa50 et la Banque africaine de développement afin de développer le projet sous la forme d'un partenariat public-privé. La banque agira en qualité de fournisseur de crédit, sous l'égide de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale. Linklaters conseille Africa50 en qualité de promoteur principal.
 
Andrew Jones, Responsable du pôle Afrique chez Linklaters :

 

« Ce projet de transformation majeur aura un énorme impact socioéconomique. Il ne s'agit pas seulement de relier deux villes : une fois achevé, le pont stimulera les échanges commerciaux et la croissance économique des deux pays, mais aussi de la région. »
L'équipe Linklaters est dirigée par Andrew Jones, Responsable du pôle Afrique, et Bertrand Andriani, Responsable du pôle Afrique francophone.

Linklaters a récemment mené des projets d'infrastructure et énergétiques majeurs en Afrique, dont le financement à hauteur de 5 milliards USD du projet Coral LNG, qui représente 40 milliards USD. Il s'agit là du plus important financement de projet de l'histoire. Le cabinet a par ailleurs conseillé les prêteurs dans le cadre du projet ferroviaire et portuaire transfrontalier de Nacala, qui représente 5 milliards USD, un financement d'infrastructure d'une ampleur inédite en Afrique.