Linklaters renforce et structure ses politiques de Diversité au sein d’un Comité de contrôle et de pilotage à Paris

Il y a 5 ans, Linklaters signait la Charte de la Diversité. Depuis, ce sujet est devenu une composante essentielle de son identité. En soutenant cette charte, Linklaters concrétisait son engagement en faveur de la Responsabilité Sociétale d'Entreprise (RSE) et traduisait sa détermination à lutter contre les discriminations et à promouvoir la diversité au sens large au sein du cabinet.

Paul Lignières, Managing partner du bureau de Paris insiste d’ailleurs : « Nous sommes convaincus que les actions en faveur de la diversité ne portent leurs fruits que si elles sont massives, affichées et mises en œuvre dans le cadre d'une politique volontariste, portées par le management du cabinet. Nous croyons d’ailleurs fermement au partage de ces bonnes pratiques au sein de la Profession. C’était d’ailleurs le sens de la présentation au Conseil de l’Ordre en 2010 de nos engagements en matière de RSE et de politique de diversité. Lorsque nous constatons que les initiatives que nous avons lancées et que nous suivons depuis de très nombreuses années, sont reprises par certains de nos confrères, nous savons que nous avons atteint un de nos objectifs : réussir à sensibiliser la communauté juridique et à mieux implanter la RSE au centre de ses préoccupations. »

Cabinet responsable, Linklaters mène donc depuis plusieurs années déjà des actions concrètes pour promouvoir la diversité à travers sa politique des Ressources Humaines et son programme pro bono en faveur des communautés qui l’entourent. L’ensemble de ces activités Diversité à Paris, participe des politiques globales Diversity & Inclusion déployées dans l’ensemble des 29 bureaux du cabinet, et s’appuie notamment sur trois piliers composés d’actions concrètes :

Sensibiliser et former :

  • Publication d’un rapport RSE annuel depuis 2010 : ce rapport, disponible sur notre site internet et diffusé à nos clients et partenaires, synthétise nos actions et engagements ;
  • Renforcement des actions de pro bono : des collaborateurs de Linklaters offrent des conseils juridiques à des créateurs d’entreprise soutenus par l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique (ADIE), soutiennent le réseau Étincelle qui initie des jeunes sans diplôme à l’entrepreneuriat, interviennent dans la formation de jeunes ayant intégré l’École de la Deuxième Chance, soutiennent l’association Frateli qui développe et encadre le parrainage de jeunes étudiants à haut potentiel issus de milieux modestes par de jeunes actifs, accueillent des collégiens à travers l’initiative « Un jour un métier » et leur font découvrir, pendant une journée, leur environnement professionnel ou encore, participent aux Défis Mécénova, organisés par l'IMS Entreprendre pour la Cité ;
  • Linklaters s’implique également depuis plusieurs années dans le volet RISE (Responsabilité et Innovation Sociale de l'Entreprise) de La Clinique de l'École de Droit de Sciences Po qui s'intéresse à l'élaboration de pratiques socialement responsables et innovantes au sein, notamment, de l’entreprise. Ce tutorat, également porté par Pierre-Olivier Sur, Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris et Christophe Jamin, Directeur de l’Ecole de Droit de Sciences Po a donné lieu à la présentation en octobre 2014 du premier rapport français dédié à la Responsabilité Sociale des Cabinets d’Avocats ;
  • Au plan global, Linklaters a structuré en 2014 ses politiques Diversité avec l’arrivée de Daniel Danso, Diversity Manager, chargé de piloter et d’optimiser l’ensemble des actions mises en place dans les différents bureaux sous l’égide de Kathryn Ludlow nommée début mai associée en charge des activités RSE pour l’ensemble de la firme.

Recruter et promouvoir autrement :

  • Depuis 2014, Linklaters se fixe un objectif de 30% de membres féminins au sein de son Comité Exécutif et de l’International Board du cabinet. En outre, le même objectif de 30% est fixé pour les élections de nouveaux associés au niveau global (les nouvelles associées représentaient 30% des élu(e)s en 2015).
  • Mise en place du « Women Leadership Programme » afin de permettre aux collaboratrices de développer pleinement leur potentiel. A Paris, cinq collaboratrices font partie de ce programme de mentoring visant en particulier à lutter contre les biais inconscients et les stéréotypes de genre et d’autres bénéficient d’un coaching organisé par Sciences Po sur ces sujets ;
  • Mise en place, en coordination avec HEC au Féminin, depuis 2011 des « Rendez-vous Linklaters du Leadership au féminin » qui réunissent autour d’une grande intervenante des clientes et des collaboratrices et création en 2013 de deux cercles de discussion (collaboratrices/secrétaires), sur le modèle des Lean In Circles ;
  • Création de la Bourse de la Diversité Sciences Po/Linklaters : en novembre 2014 et pour la cinquième année consécutive, Linklaters a offert, sur la base de critères sociaux et de qualité de parcours académique, à un élève de l'École de Droit de Sciences Po, une bourse annuelle d'un montant de 12000 euros afin de le soutenir dans ses études et de lui permettre plus aisément d'accéder à la profession d'avocat. Le cabinet s’engage également à accueillir cet étudiant dans le cadre d’un stage ;
  • Accueil des stagiaires de l'École de la 2ème chance de Seine Saint-Denis, association d'insertion des adultes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme en leur donnant une formation adaptée à leur projet professionnel. Nous avons notamment accueilli d’anciens stagiaires dans le cadre d'un contrat de professionnalisation ;
  • Prise en compte des formations et des universités/écoles des candidats dans notre base de données afin de mesurer l'impact de nos actions de diversification du sourcing ;
  • Mise en œuvre d'un plan seniors en 2009 et suivi des actions.

Evaluer et faire connaître ses actions :

  • L’engagement global de Linklaters en matière de diversité est évalué en permanence et reconnu : en 2014, les Euromoney European Women in Business Law Awards, ont distingué les cabinets d'avocats et de conseil pour leurs efforts envers la promotion des femmes. Pour la 2ème année consécutive, le cabinet a reçu le prix du Cabinet international de Gestion des talents. En 2013, le cabinet avait déjà reçu le prix du Cabinet international pour ses actions envers les Femmes. Linklaters est par ailleurs le seul cabinet membre du Magic Circle a figurer dans le Top50 des employeurs pour les Femmes du Times en 2014 et les efforts du cabinet en termes de progression des talents ont été reconnus lors des Diversity League Table Awards 2013.

 Un engagement pérenne et renouvelé en 2015

Le renouvellement pour deux ans de son mandat de Managing partner du bureau de Paris, en avril 2014, était l’occasion pour Paul Lignières, de réaffirmer son engagement en faveur de la RSE et de la Diversité, véritablement positionnées au cœur de l’identité de Linklaters. Il a été par ailleurs nommé membre du Conseil d’administration d’IMS-Entreprendre pour la Cité en 2015. Cette association qui porte notamment la Charte de la Diversité, regroupe 250 entreprises engagées dans des démarches de RSE.

Par ailleurs, Linklaters a décidé de structurer ses engagements D&I (Diversité & Inclusion) au sein d’un véritable plan d’actions doté d’objectifs et dont la mise en œuvre et les performances seront contrôlées par un Comité de Pilotage composé de représentants de toutes les parties prenantes du cabinet (associés, collaborateurs, membres des fonctions support).

Françoise Maigrot, associée en charge des politiques de Diversité, commente : « La promotion de la diversité est un axe majeur de notre politique de responsabilité sociétale. En tant que cabinet d’avocats responsable, il nous paraît nécessaire de rechercher à sélectionner le plus largement possible les avocats et personnels des fonctions support à fort potentiel. »

Deux chantiers occupent d’ores et déjà ce Comité : la mise en place d’un partenariat actif avec l’association Plan International France et le déploiement au sein du bureau de Paris de l’initiative « Linklaters Allies ».

  • Plan International est une organisation humanitaire internationale, non gouvernementale, apolitique et sans appartenance religieuse. Fondée en 1937 et implanté en France depuis 1993, Plan met en œuvre des projets de développement communautaire centrés sur l’enfant dans des domaines interdépendants : santé, éducation, protection de l’enfant, sécurité économique, environnement, eau et assainissement.
  • Le bureau parisien de Linklaters s’est engagé à soutenir le projet « Appui à l’éducation des filles dans l’arrondissement de Yaoundé II, au Cameroun » dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de l’accès, de la sûreté et de la qualité de l’éducation primaire des enfants de 6 à 15 ans, particulièrement des filles. Cet objectif prioritaire s’accompagne également d’un volet visant à renforcer, d’ici deux ans, les connaissances et la mobilisation des acteurs-clés du secteur pour favoriser une meilleure éducation au Cameroun.
  • Le programme Allies a été lancé en octobre 2014 à Londres et sera déployé au sein du bureau de Paris d’ici l’été 2015. Les Allies sont des personnes (quels que soient le niveau de séniorité ou la fonction) qui s’engagent à titre personnel pour un environnement de travail plus inclusif. Être un Ally c’est faire un effort pour s’informer, faire entendre sa voix, adopter un comportement honnête et s’engager en faveur de l’égalité. Un Ally, c’est un collègue qui s’engage en faveur des communautés dont il ne fait pas forcément partie et peut par exemple être :

o    Un homme qui soutient les droits des femmes ;

o    Une personne valide qui s’engage auprès des handicapés ;

o    Un hétérosexuel qui s’intéresse aux problématiques de la communauté LGBT.

La volonté derrière cette initiative est de permettre aux collaborateurs de Linklaters d’avoir un impact positif sur leur environnement de travail, d’humaniser un univers professionnel et d’éviter des stratégies uniquement financières qui pourraient nous conduire à oublier que nous co-construisons, individuellement et collectivement, nos lieux de travail.